Silence

Posted on mai 12, 2012

0


Crossing
Devenir une étrangère

N’être que mensonge car n’être que silence

La fermer

Un roc de silence inconnu sur lequel aucun mot n’aurait plus prise, non que ces mots ne seraient pas justifiés, ils ne le sont déjà pas, mais ils ne seraient même plus prononcés. Ils ne seraient pas pensés. Le mystère de ce roc inconnu ne provoquerait que silence, désintérêt, absence. Les regards qui le balaieraient ne s’y arrêteraient pas. D’abord inconnu, il serait rapidement ignoré. Une femme persisterait seule à vouloir encore trouver des mots dans ce silence, chercherait, mais désarmée et sans ressources, elle verrait triste et impuissante, le roc fermé, inaccessible. Elle se jetterait à corps perdu contre les murailles glacées mais n’en obtiendrait rien. Elle demanderait, crierait, lancerait des mots d’amour qui resteraient sans réponse, et se répèteraient longtemps indépendamment de l’écho naturel du lieu. Sa bonté et son amour feraient de ce silence inhumain le motif obsédant de ses derniers jours. Elle en mourrait probablement mais le roc que sa lente constitution aurait rendu inflexible et solide ne cèderait en rien. Ensuite, ce serait le silence.

Posted in: Non classé